Le Service Hébergement

L'hébergement d'urgence en structure collective ou en diffus

La structure d’hébergement est agréée CHRS depuis juin 2008. Depuis le 1er mars 2008, SOS Femmes Vendée offre une réponse d’hébergement en urgence 24h/24, 7j/7.

Nous disposons d'un espace collectif pourvu de 7 studios, qui permettent d’héberger 7 femmes, seules ou accompagnées de leurs enfants, avec une capacité d’accueil maximale de 20 personnes.
Nous disposons également d'un appartement en diffus permettant d'accueillir une femme seule ou avec un enfant. L'accès à ce logement est soumis à une évaluation de la dangerosité de l'auteur faite par les salariées de SOS Femmes Vendée.

L'adresse de nos hébergements est tenue secrète et nous demandons aux femmes hébergées de respecter ce principe pour leur sécurité.

L'hébergement d'urgence à l'hôtel

L’association SOS Femmes Vendée propose un accueil immédiat 24h/24 et 7j/7 à toute femme résidant en Vendée qui se trouve dans l’obligation de quitter son domicile pour se protéger des violences de son conjoint. Or, les capacités d’accueil du CHRS d’urgence sont parfois insuffisantes. Les femmes et leurs enfants sont alors hébergés à l’hôtel avec une prise en charge en journée dans la Maison d'Accueil de Jour.

Pour le financement des nuitées d’hôtel, un partenariat important est installé avec le service 115. Lorsqu’une femme nous sollicite pour un hébergement et que notre structure collective est saturée, nous faisons alors appel au 115 pour le financement des 3 premières nuitées d’hôtel. L’association prend alors le relais de financement au-delà de la troisième nuit.

L'hébergement temporaire en logement relais

L’association gère 3 logements relais qui peuvent être proposés aux femmes ou familles dans l’attente d’un logement dans le parc public ou privé ou d’une entrée en structure d’hébergement. Ces familles doivent d'abord être hébergées sur notre hébergement d'urgence.

Ces appartements relais permettent aux femmes de :

  • reprendre confiance en elle,
  • retrouver une autonomie,
  • engager différentes démarches,
  • scolariser leurs enfants,
  • rechercher un emploi pour certaines,
  • effectuer diverses activités…,
  • et surtout retrouver leur intimité familiale.

Un soutien régulier est assuré par une travailleuse sociale durant cette période à raison de 1 à 2 fois par semaine.

L’hébergement d’insertion en logement diffus

Ce dispositif en logement diffus a pour but de proposer un hébergement à des victimes de violences conjugales en vue de les aider à accéder ou à recouvrer une autonomie personnelle et sociale via un accompagnement social personnalisé et collectif.

L’accompagnement proposé s’articule autour de plusieurs axes :

  • L’accompagnement spécifique violence conjugale
  • L’accompagnement social global (élaboration d’un projet de vie, régularisation des droits et de la situation administrative, accompagnement vers et dans le logement, accompagnement vers une vie sociale, vers et dans l’emploi etc…)
  • L’accompagnement des enfants

L’hébergement d’urgence à Fontenay Le Comte

La ville de Fontenay-le-Comte, attachée à une politique publique de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, a souhaité répondre à cette double problématique en proposant aux victimes de violences conjugales la mise à disposition d’un logement d’accueil d’urgence.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du protocole départemental de lutte et de mobilisation contre les violences faites aux femmes 2017-2019

Ce logement a été mis en service en décembre 2017.

Les bénéficiaires:

Les bénéficiaires de ce dispositif sont les victimes de violences conjugales reconnues sur le territoire d’intervention de la brigade de gendarmerie de Fontenay-le-Comte soit 12 communes, par les agents des forces de l’ordre (Gendarmes-Policiers municipaux), par les agents du CCAS ou par les agents du CMS, sans discrimination de sexe, avec ou sans enfant(s).

Les intervenants:

Sont considérés comme intervenants dans le dispositif :

  • Les agents municipaux (Policiers municipaux- agent CCAS) ayant été formés par l’association SOS Femmes Vendée, sur le thème du « premier accueil » ;
  • Les adjoints au Maire d’astreinte (formés sur le thème du « premier accueil ») ;
  • Les membres de l’association SOS Femmes Vendée ;
  • Les agents de la maison départementale des solidarités et de la famille de Fontenay-le-Comte ;
  • Les gendarmes de la Brigade Territoriale de Fontenay-le-Comte.

La Ville de Fontenay-le-Comte met gratuitement à disposition un hébergement d’urgence de type 3. L’adresse de ce logement est confidentielle.

L’intervention sociale dans le logement:

Deux travailleuses sociales de SOS Femmes Vendée sont référentes de ce projet.

Elles interviennent à raison de deux fois par semaine les 15 premiers jours de l’accueil puis une fois par semaine.

L’association s’engage à accompagner les bénéficiaires sur la problématique des violences conjugales, à chaque étape du parcours : de la prise de conscience du bénéficiaire, de son vécu à son retour à l’autonomie.

SOS Femmes Vendée interviendra également auprès des enfants victimes de violences conjugales hébergés.

 

Retour à Nos Services

 

Vous souhaitez nous parler anonymement de votre situation?

Rencontrons-nous dans une de nos permanences ou appelez-nous

 

SOS Femmes Vendée

BP 712

85017 LA ROCHE SUR YON

 

 

Les informations recueillies sur ce formulaire sont transmises par courriel sous forme cryptée à notre structure pour un traitement et une réponse manuelle. 
Les données personnelles sont conservées uniquement pendant la durée strictement nécessaire à la gestion de la réponse dans les limites imposées par la loi. SOS Femmes Vendée s'engage à effacer les données personnelles de ses bases de données à l'issue des différentes durées.
Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à SOS Femmes Vendée BP 712 85017 La Roche sur Yon cedex.
Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

Gestion de la page en cours