Suis-je auteur de violence ?

     Si vous consulter cette rubrique, c'est que vous vous posez des questions sur votre comportement. En vous informant et en parlant, vous pouvez vous faire aider.

     Dans la liste ci-dessous, vous trouverez une série de comportements qui peuvent indiquer que vous êtes dans une relation de violence :

  • Vous criez régulierement, vous insultez votre conjointe, vous l'humiliez, l'accusez, vous la dénigrez...
  • Vous dites régulièrement du mal de sa famille et/ou de ses amis.
  • Vous adoptez des attitudes menaçantes.
  • Vous surveillez constamment votre conjointe.
  • Vous utilisez votre supériorité physique pour lui faire peur.
  • Vous proférez des menaces envers votre conjointe ou d'autres personnes.
  • Lors de dispute : vous pouvez casser des objets, frapper sur une porte, vous pouvez bloquer ou immobiliser votre partenaire, vous vous attaquez à des choses auxquelles votre conjointe tient...
  • Vous menacez de vous suicider ou de vous faire du mal si votre conjointe ne fait pas ce que vous souhaitez.
  • Vous interdisez des sorties à votre conjointe.
  • Vous contrôlez ses dépenses.
  • ... 

    Si vous vous êtes reconnus dans une ou plusieurs de ces situations et que vous souhaitez en parler
avec des professionnels afin de comprendre et de modifier votre comportement violent,
voici une liste des organismes auxquels vous pouvez faire appel :

    AREAMS  : Résidence Le Victoria, 3ème étage, 82 boulevard d'Angleterre, 85000 La Roche sur Yon
02.51.44.22.80. http://www.areams.fr/article/service-social-milieu-ouvert.html#3

    RAPAV : Association de Réflexion et d'Aide aux Auteurs de Violences
11 rue de la Faisanderie, 85000 La Roche sur Yon : 02.51.44.98.39. http://www.rapav.fr/

    Les Centres Médico-Psychologique de votre secteur (CMP)

Selon le Dr Roland COUTANCEAU, psychiatre et criminologue, on peut distinguer trois profils d'hommes violents :

  • Le premier est qualifié d'immaturo-névrotique : Ce premier profil est celui d'un sujet immature, parfois dans le spectre de la normale, où la composante de domination masculine sur les femmes peut être présente.
  • Le second est qualifié d'égocentré, présentant de multiples failles et problématiques : Ce profil concerne la grande masse des sujets violents. Leur attitude face aux faits est également caractéristique car souvent ils les banalisent ou les minimisent. Ils apparaissent dans un premier temps plus préoccupés des conséquences pour eux-même que du ressenti de leur compagne. Ces sujets peuvent être en difficulté pour verbaliser leurs émotions et ont une faible capacité d'autocritique.
  • Le troisième est qualifié de personnalité particulièrement problématique avec un égocentrisme très marqué et une dimension pranoïaque et mégalomaniaque.L'auteur est aux prises avec des difficultés majeures pour vivre sa vie de façon autonome, tant la pression est présente dans le relationnel du quotidien.

Ces informations sont tirées d'un rapport réalisé en 2006 par le Dr COUTANCEAU sur la prise en charge et la prévention auprès des auteurs de violences conjugales :  Auteurs de violences au sein du couple

 

Vous souhaitez nous parler anonymement de votre situation?

Rencontrons-nous dans une de nos permanences ou appelez-nous

 

SOS Femmes Vendée

BP 712

85017 LA ROCHE SUR YON

 

 

Gestion de la page en cours