Le Pole Enfant

Chaque année, selon nos statistiques appels, au moins 800 enfants évoluent dans un contexte de violence conjugale *

Les enfants qui évoluent dans un milieu familial violent grandissent dans un climat de grande tension, une crise de violence pouvant éclater à n’importe quel moment.

Ils vivent dans un état d’anxiété constant et sont très souvent les témoins des situations d’agression. Ils peuvent se sentir responsables de certaines scènes de violence entre leurs parents, parce qu’ils sont parfois le « prétexte » ou « l’enjeu » du désaccord.

Ainsi, la violence conjugale a des conséquences graves :

  • Sur le développement de l’enfant,
  • Dans sa construction,
  • Sa perception de la loi,
  • Son rapport au masculin et au féminin : Les garçons peuvent perpétuer le rôle de l’agresseur et les filles celui de la victime.

Depuis 1999, l’association SOS Femmes Vendée propose un accueil, une écoute et un accompagnement aux enfants hébergés mais accompagne également les mères et travaille avec elles sur le maintien ou la restauration du lien mère-enfant.

Cet accompagnement des mères est nécessaire car elles arrivent à l’association dans un état d’anxiété important, elles sont déprimées, isolées, traumatisées et souvent engluées dans leurs propres difficultés. Cet état psychologique ne leur permet pas d’être entièrement disponible pour leurs enfants, ou au contraire fait que la mère les surinvestit. Ce mal- être se répercute sur leurs enfants.

Activité au sein du CHRS

Certaines mères sont engluées dans leur propre difficulté. Aussi, nous les guidons et les orientons vers les partenaires adaptés pour le bien-être de leurs enfants. Nos principaux partenaires sont :

  • Les établissements scolaires,
  • Les services de protection maternelle infantile,
  • Les cabinets médicaux et paramédicaux,
  • Les centres médico-psychologiques,
  • La maison des adolescents,
  • Les centres de loisirs et les halte-garderies.

L’enfant a-t-il été violenté ?

Il apparaît chaque année qu'environ 30% des enfants accueillis ont été des victimes directes de la violence de leur père ou du compagnon de leur mère.

Les conséquences de la violence conjugale sur l’enfant

Les enfants victimes (directes et/ou indirectes) de violences conjugales développent parfois des symptômes en lien avec leur vécu, chacun à sa façon et à des degrés divers. Il est à noter que certains enfants ne présentent aucun signe de mal-être manifeste au moment où nous les rencontrons.

Les symptômes les plus fréquemment observés chez l’enfant sont :

  • L’agressivité, la provocation dirigée le plus souvent vers les autres enfants accueillis et/ou leur mère : l’enfant mord, tape, casse les objets et jeux mis à sa disposition.
  • L’hyperactivité et l’instabilité : ces enfants ont dû mal à se poser ; ils crient, ne tiennent pas en place, ont des difficultés à se concentrer ce qui peut engendrer de grandes difficultés scolaires pour les enfants de 6 ans et plus.
  • Les troubles du sommeil (cauchemars, insomnies, difficultés à s’endormir) et de l’alimentation (opposition aux repas ou hyperphagie entraînant une surcharge pondérale) sont également des symptômes que l’on peut rencontrer chez les enfants témoins de violences conjugales.

Beaucoup d’enfants de moins de 6 ans ont des difficultés à s’éloigner de leur mère et manifestent ainsi une angoisse de séparation importante.

Certains adolescents prennent un rôle d’adulte et n’arrivent pas à se positionner en tant qu’enfant. Ils se placent comme étant le protecteur et le confident de leur mère.

A lire aussi: Peut-on m'accuser d'enlèvement d'enfant ?

Des rendez-vous extérieurs pour les enfants

L’association a fait le choix depuis 2011, de mettre en place des permanences extérieures pour accompagner les enfants victimes.

Ces permanences s’adressent en priorité aux enfants qui ont déjà bénéficié d’un hébergement au sein de SOS Femmes Vendée ou d’un accompagnement à l’accueil de jour (dans le souci de continuer le travail mis en place avec eux lors de leur passage), mais aussi à ceux qui vivent toujours dans une atmosphère violente et qui expriment le besoin d’échanger sur leur contexte de vie.

 

* Ce chiffre est nettement inférieur à la réalité car le nombre d'enfants n'est pas toujours renseigné lors des appels téléphoniques.

 

Retour à Nos Services

 

Vous souhaitez nous parler anonymement de votre situation?

Rencontrons-nous dans une de nos permanences ou appelez-nous

 

SOS Femmes Vendée

BP 712

85017 LA ROCHE SUR YON

 

 

Gestion de la page en cours